Est du Canada – 2017

Facebook Cover PhotoWARMSHOWER ou « Douche chaude » est un site internet qui met en relation des cyclistes du monde entier tantôt pour accueillir, tantôt pour être hébergés. L’utilisation est simple, grâce à une carte interactive, nous sélectionnons les hôtes sur notre passage et leur adressons un courriel.

 

20170429_161725

Le 30 Avril, après un bivouac gelé entouré de neige, nous avons vécu notre première expérience de warmshower en tant que visiteurs. En effet, si nous remontons le temps, lorsque nous étions propriétaire, nous avions accueilli Frédérique.

Frédérique avait oser sortir de la mythique route 132 qui fait le tour de la Gaspésie et venir à notre rencontre. Frédérique venait de terminer ses études et avant de s’installer dans la vie active, avait entrepris de faire le tour de l’Est du Canada. Vous imaginez que la discussion était très animée entre elle qui vivait les débuts de son aventure, et nous qui rêvions encore au jour où nous allions prendre le départ.

C’est donc dès le 2éme jour que nous avons rencontré la famille Fortin. Quelle belle entrée en la matière ! Cette famille accueille jusqu’à 200 personnes par an. Autant dire qu’ils ont toujours des étrangers chez eux. Jennifer nous explique les bénéfices que cela apporte à sa famille.  Nous ne mettons pas beaucoup de temps à le comprendre en rencontrant leurs enfants.  Par exemple, Édouard, l’ainé de la famille est devenu bilingue simplement en échangeant avec les warmshowers ou couchsurfers (réseau semblable) qui viennent chez eux. Il nous raconte la discussion qu’il a eu la veille avec un anglais. En regardant l’ouverture d’esprit de leurs enfants, nous sentons alors que nous avons fait le bon choix de partir à l’aventure et d’exposer nos enfants au monde et aux autres.

18556102_1964958493739532_7006789992703677087_n

C’est un choix approuvé par toute la famille, nous prendrons le soin de contacter tous les hôtes sur notre route pour multiplier les rencontres. Nous avons donc été choyé. Le principe de base est d’offrir un espace pour planter sa tente et d’autoriser le(s) cycliste(s) bien transpirant à prendre une douche. Mais en réalité, c’est bien plus que ça !

 

18519688_1964957503739631_3247368439121050602_n

 Arrivée à Gaspé le 17 Mai, nous dormirons chez Amélie et Russel deux passionnés de plein air qui nous propose un magnifique emplacement derrière leur maison. Nous sommes en hauteur sur une butte entourée d’un murée de pierre. Depuis la tente perchée sur cette butte, nous avions une vue imprenable sur la ville.  Les enfants ont apprécié la vue sur le golf du Saint-Laurent lors d’une promenade dans la ville et l’espace autour de la tente pour s’y amuser durant la soirée. De nombreux échanges sur le tourisme de plein air ont eu lieu puisque ce sont deux étudiants en tourisme d’aventure.18519963_1964957483739633_7676218256023450303_n

Improbable, après avoir visité les étudiants spécialisés dans le tourisme d’aventure, nous sommes accueillis par les professeurs de cette même technique, Mathieu et Magalie à Douglastown le 18 Mai. Chez eux, nous avons pu dormir à l’abri d’un orage dans la chambre d’amis qui était à l’origine destinée à leurs nièces qui venait passer le week-end. Une autre soirée rempli d’histoires issues de nos expériences personnelles et un moment de partage bien apprécié.

26 Mai – Le chalet de Maria ! Quelle histoire.
Deux personnes étaient disponibles sur le réseau warmshowers à proximité de Maria. Nous en contactons une première qui nous répond qu’elle ne peux pas nous accueillir mais nous réfère à sa sœur qui est la seconde personne inscrite sur le réseau. Celle-ci nous répond qu’elle n’est pas présente chez elle pour plusieurs jours, malgré cela, elle nous autorise à aller dormir dans son chalet. Elle nous envoi par courriel un plan pour y accéder ainsi que toutes les démarches à faire une fois sur place pour connecter l’eau et l’électricité. Une première pour nous ! 20170525_222025Nous serons hébergés chez quelqu’un sans même l’avoir rencontré avant. Nous avions beaucoup de route à parcourir alors nous sommes partis tôt le lendemain.  Pour la pause du midi, nous avons fait un arrêt dans un parc et étions déjà au ¾ du chemin à parcourir. Durant notre repas, nous avons fait la connaissance de Paul, Clem et leur garçon Zak. Pendant une discussion sur la partie restante de notre trajet, ils nous apprennent que suite au rafales de vent et de pluie des derniers jours, le pont que nous devions emprunté avait été endommagé et que par conséquent la route était fermée pour plusieurs semaines. Un détour était possible mais pour nous qui sommes en vélo, cela représentait beaucoup trop de km dans une journée qui en contenait bien assez. Paul, Clem et Zak, des français qui vivent sur les routes du monde nous offrent spontanément la possibilité de nous conduire à Maria jusqu’au chalet à bord de leur camping car. Ouf ! grâce à eux, nous évitons une escale que nous n’avions pas prévu. Après le chargement de tout notre matériel, nous partons donc en direction du chalet.DSC00502 Pendant le trajet, Clem et Paul cherchaient un emplacement pour stationner leur camping-car pour la nuit. Pour nous, pas de problème à ce qu’ils viennent en notre compagnie passer la nuit près du chalet.  Bien évidemment, nous vérifions avec la propriétaire, qui accepte facilement. Nous profitons par la suite d’un bon repas autour du feu en compagnie de nos nouveaux amis.

 

Le 12 Juin à Caraquet, nous étions les premiers warmshowers a être accueillis chez Loraine et Roland. Roland est un adepte du cyclotourisme et a déjà de nombreux kilomètres à son compteur. Durant la soirée, il nous a partagé ses voyages avec énormément de passion et nous permettait ainsi de voyager avec lui durant quelques heures grâce au visionnage de ses photos. Lorraine, quant à elle, est complétement extérieure au monde cyclo.20171024_182223 Mais cela ne nous a pas empêché de passer d’excellents moments en sa compagnie car c’est une personne joyeuse, généreuse et les enfants l’ont tout de suite adopté. Nous avons énormément échangé avec eux durant notre passage et sommes même retournés par la suite passer une nuit chez eux après notre voyage cyclo lors de notre route nous emmenant en Nouvelle-Écosse pour l’Hiver.

Entre Miramichi où nous avons planté notre tente et partagé un barbecue chez James et Saint Louis de Kent, la route a été longue et peu agréable en bordure d’une autoroute où les voitures passaient à haute vitesse.

marie

Le 16 Juin, c’était la journée d’anniversaire à Marie et après avoir été surpris d’une addition déjà réglée par un couple avec qui nous venions d’échanger, nous avons repris la route vers la maison de Charles. C’est un pharmacien en semi retraite qui a traversé la Canada au complet à vélo.  C’est en arrivant sur Saint Louis de Kent que nous apercevons un cycliste au loin. C’est Charles qui vient à notre rencontre. Super puisque nous étions exténués et rouler accompagné nous reboost pour les dernier Km.  La maison de Charles est digne d’un hôtel 5 étoiles et nous avons le sous sol complétement à nous.

Une fois arrivée chez Charles, il nous conduit au parc de Kouchibougac voir les dunes et nous offre une glace sous la pluie. Marthe, sa femme, qui est absente a prit le soin de nous préparer une bonne lasagne avant son départ.  Au retour du parc Charles propose à Noa de se baigner dans le bain à tourbillon. Il lui met un peu de savon pour faire de la mousse et laisse la bouteille au bord du bain. Devinez la suite ! Noa a vidé la bouteille dans le bain et a rempli la salle de bain de mousse …

DSC00760

Ouf Charles n’est pas fâché et nous invite à déguster la bonne Lasagne. On profite de ce moment pour parler de nos aventures respectives. On parle aussi du lendemain. Il annonce de la pluie. Charles doit s’absenter mais décide de nous laisser la maison et nous invite à rester une deuxième nuit. Super on évite la grosse pluie.

 

Dans ce coin de pays, nous avons de la chance. Un troisième warmshower  répond favorable pour la suite (18 Juin). Ce sont Pierre et Carmen de Bouctouche qui nous acceuillent et avec qui nous partageons un bon dessert autour d’un feu après avoir couché les enfants.

20170618_153947

Deux jours plus tard nous sommes à nouveau accueillis chez des warmshower. Eux, ne sont pas cyclotouristes et n’ont jamais fait de voyage à vélo. Ils se sont inscrits sur la plateforme pour voyager par  procuration. Alana, Daniel et Sébastien  nous ont accueilli à Shédiac. Alana nous a conduit à la plage où nous avons passé l’après midi pour le plus grand plaisir des enfants qui ont joué avec leur fils Sébastien.

 

20170621_141223

Sur l’île du prince Édouard, Suzane est la seule personne ayant répondu à notre courriel.  Elle nous attendait avec impatience et avait préparé un planning dédié aux enfants. D’abord elle avait sortit sur sa table de salon tous les jouets qui se trouvaient dans sa maison. Puis elle nous a conduit aux deux parcs du quartier. Le lendemain matin, nous avons eu le droit à un déjeuner de pancake mémorable. Nous avons pris la route avec de bons biscuits fait maison.

Début octobre, sur le retour de notre voyage, après de nombreuses nuits passées dans des campings, car peu de warmshowers disponibles, nous arrivons chez Charles et Jessie à Chapman dans une magnifique ferme bio qui vend des produits à Sackville toute les semaines. Dès notre arrivée nous sommes merveilleusement accueillis et intégré à leur routine. Au moment de notre arrivée, ils préparaient les légumes pour le marché et nous avons décidé de leur apporter notre aide. C’est cette partie que nous apprécions le plus dans le voyage. Les échanges avec nos hôtes sont toujours constructifs et valorisants pour notre famille. Nous apprenons beaucoup à chaque rencontre et forgeons des liens qui façonnent notre vision sur notre avenir futur . Après ce moment de partage et une bonne soirée en leur compagnie, nous repartons tôt le lendemain car nos hôtes doivent eux aussi quitter leur domicile pour se rendre au marché. Nous les croiserons plus tard sur la route avant d’arriver à Sackville.

vélo

Sackville, jolie petite ville que nous avons rejoint par une portion de route peu recommandée pour les vélos mais nécessaire afin d’éviter un détour de plus de 30km sur une journée qui en compte déjà assez. Nous arrivons chez Bill cook et sa femme  qui nous accueille chaleureusement. Après avoir choisi notre emplacement pour la tente, ils nous ont fait visiter leur magnifique maison et ont même mis à disposition des enfants, des jeux. Nos hôtes avaient une soirée à l’extérieur et nous ont fait confiance en nous laissant passer la soirée à l’intérieur avec les enfants au chaud afin de pouvoir utiliser leur cuisine et nous préparer un bon repas. Cela nous changeais de la cuisine au réchaud.

Le lendemain, nous arrivions à Moncton, notre dernier arrêt avant de terminer notre périple. Nous sommes allés chez Mélanie qui vit en plein cœur de la ville. Après avoir installé la tente dans le jardin et discuté avec nos hôtes, nous sommes invités à déplacer notre tente dans leur garage pour être à l’abri d’éventuelles intempéries et avoir un peu plus de confort. busNous acceptons avec joie et passons notre première nuit dans un garage. Une nouvelle aventure excitante pour les enfants.  Le lendemain nous prenons la route de l’autogare pour prendre un bus afin de rejoindre le Québec. En partant, Mélanie nous invite à revenir chez elle si jamais nous ne réussissons pas à prendre le bus dans la journée.  Heureusement, tout s’est bien déroulé.

Durant tout notre périple, nous n’avons que de bon mots pour tous nos hôtes. Le réseau warmshowers nous a permis de faire de nombreuses rencontres enrichissantes et de constater que les gens restent ouverts et généreux envers les voyageurs. 21272637_2031082197127161_6627408481707869683_nA chaque fois que nous arrivions, nous étions reçus avec le sourire et parfois les hôtes s’organisaient pour que nous ne manquions de rien. Pourtant voir une famille avec 3 jeunes enfants aurait pu freiner quelques personnes mais au contraire, ceux que nous avons rencontrées était ravis de pouvoir échanger avec nous et de comprendre nos motivations à faire ce type de voyage et comment nous étions organisés pour y arriver. Durant nos 5 mois de vélo, nos hôtes ont tous été très généreux et sans eux, le voyage n’aurait pas pris cette dimension humaine.

19248152_1985240598377988_8860731042396708763_n

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Est du Canada – 2017

  1. Ping : En quelques mots |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s